Et nos biodéchets?

Les déchets de notre CC sont traités par 3 organismes différents avec des règles diverses. Il est parfois difficile de s’y retrouver. En ce qui concerne les biodéchets, ils sont tous transportés vers l’incinérateur de Thiverval (s’ils ne sont pas triés à la source dans des composteurs individuels), privant notre interco d’une richesse à valoriser et occasionnant des émissions de GES.
Le sujet des biodéchets (déchets alimentaires et autres déchets naturels biodégradables) qui représentent 30% du poids de nos poubelles est donc à prendre en compte car ils constituent un levier majeur pour réduire nos déchets et le gaspillage de ressources tout en permettant peut-être de trouver une source d’amendement ou d’énergie.
C’est ainsi qu’on pourrait à l’échelle de notre CC penser à :

  • la mise en place de zones de compost de quartier en attendant les collectes de biodéchets en porte à porte à horizon 2022 ou l’obligation légale de collecte de biodéchets en 2025. Ceci permettant la réduction du poids des déchets et la mise à disposition de compost gratuit pour les habitants qui le souhaitent.
  • l’installation de poubelles dédiées aux biodéchets dans les bâtiments communaux (cantines scolaires).
  • la formation de tous les personnels municipaux en vue d’un comportement exemplaire et galvanisant pour le reste de la population. Ces formations pourraient être déployées à l’ensemble des habitants de la CC qui le souhaiteraient.
    La ville de Besançon est inspirante pour ce cas précis ! https://www.zerowastefrance.org/wp-content/uploads/2018/03/cs9-besancon-fr.pdf
1 « J'aime »

Ce sujet rejoint naturellement celui des énergies renouvelables avec la production de biogaz (méthane) en valorisant ces biodéchets qui pourraient être ajoutés à ceux des agriculteurs.

les biodechets ne sont pas tous incinéré mais composter sur la plateforme de SEPUR et donc valoriser comme il faut. ça coute déjà moins cher aux communes que l’incinération. Le point faible reste les restes de nourritures des ménages et cantines etc. La CC pourraient financer des tables de tri à toutes les écoles déjà. Une adhésion à un organisme anti-gaspillage sera le bienvenue. il y a la fondation Nicolas Hulot engagée dedans.

Oui, je parlais des biodéchets qui se retrouvent non triés et mêlés au reste dans nos poubelles “grises”, d’ordures ménagères. Ceux-là sont incinérés à leur arrivée. D’où l’importance de mettre en place un tri en amont pour les particuliers comme les collectivités (les tables de tri est une bonne idée). Reste ensuite à réfléchir au devenir de ces biodéchets triés : collecte supplémentaire, compostage sur place, etc. ?