Mobilité et déplacements

La communauté de communes de Gally Mauldre a demandé à un bureau d’études spécialiste (BL évolution) de réaliser un diagnostic du territoire sur les enjeux climat-air-énergie. Voici de façon synthétique les grands enjeux du territoire concernant la mobilité.

Lien vers le document plus complet avec les données et analyses plus détaillées :
Mobilité.pdf (1,2 Mo)

N’hésitez pas à enrichir ces enjeux !

Quelques idées en vrac :

Transports en commun

  • La ligne de train Paris-Montparnasse/Mantes la Jolie n’est pas fiable, le service est souvant interrompu et les informations pas toujours à jour. Avec un meilleur service, elle serait sans doute beaucoup plus empruntée. => actions auprès de la SCNF
  • Etudier + de connexions avec les zones commerciales d’Orgeval, Epone, Plaisir

Co-voiturage et court-voiturage

  • Créer des aires de covoiturage avec un outil pour le sécuriser (appli ? RézoPouce ?)
  • Solutions de court-voiturage présentées en avril par le CEREMA et FranceMobilités VOIR ICI

Voiture partagée

  • Pour réduire de nombre de voitures dans les centres-bourgs et limiter la pollution de l’air, mettre en place une voiture partagée (électrique, garée sur un emplacement dédié) qui permettrait à certains de vendre leur véhicule personnel et à d’autres de se déplacer alors qu’ils ne possèdent pas de voiture

  • Stationnements voitures hors de centre-ville

  • Favoriser l’approche des centres-villes en modes doux (piétons, vélos) pour limiter les émissions et pollution (Zones à Faibles Emissions ?), voies vélos

  • Parkings voitures en périphérie

Nouveaux services

  • Pour limiter le balais des livreurs, créer des points “conciergerie de quartier” pour la dépose/récup de colis, relais poste, clés… (hors centres-bourgs et accessibles à pied)
  • Services d’accompagnements (avec le véhicule électrique partagé par exemple)
  • Services de livraison mutualisé pour les commerçants
  • Favoriser la constitution de groupes de quartiers pour des départs groupés en courses ou des services rendus

Vélo

  • Abris vélo sécurisés dans les gares, équipements sportifs, parcs, cinéma, centres-bourgs, marchés, zones commerçantes…
  • Aménagement de voies reliant les communes de l’interco (ex. D307 + villages de long de la Mauldre), schéma directeur avec les pôles hors CCGM
  • Favoriser l’implantation de prestataires liés au vélo (location, réparation, cyclotourisme…)
  • Sensibiliser les entreprises et commerces afin qu’ils puissent accueillir leurs publics avec vélos

Flottes publiques

  • Mutualiser les équipements pour ne pas multiplier les investissements
  • Remplacer le thermique par l’électrique
  • Etudier l’impact des déplacements des agents et leur proposer de créer leur propre plan d’amélioration
  • Idem pour les élus

Circulation aux abords des écoles et collèges

  • Favoriser la marche, le vélo
  • Sensibiliser les parents pour limiter l’usage de la voiture pour les accompagnements
  • Faire appel aux fédé de parents d’élèves pour proposer des solutions alternatives en concertation avec les familles

Sensibilisation

  • Monter une opération auprès du grand public, du genre “mon défi mobilité” avec informations, guidage sur un bilan carbone personnel et défis à relever…
  • Promouvoir l’emploi local, les services pour les télétravailleurs
  • Promouvoir les produits locaux, à portée de vélo
2 « J'aime »

Etudier l’opportunité d’intégrer au PCAET un
"Schéma directeur stations de recharge pour véhicules électriques"
(finançable en grande partie)

La loi d’orientation des mobilités prévoit la possibilité, pour les collectivités locales et les intercommunalités, de réaliser un schéma directeur de développement des stations de recharge pour véhicules électriques ouvertes au public. Il s’agit d’un dispositif facultatif qui donne à la collectivité un rôle de pilotage de l’offre de recharge sur son territoire, pour aboutir à une offre coordonnée entre les différents maîtres d’ouvrage publics et privés, cohérente avec les politiques locales de mobilité et adaptée aux besoins. L’Etat confirme que les territoires couverts par un schéma directeur bénéficieront jusqu’à fin 2025 d’une prise en charge à 75 % des coûts de raccordement des installations de recharge ouvertes au public. Cette prise en charge des coûts de raccordement est cumulable avec les aides du programme « ADVENIR », prenant en charge environ 60 % des coûts d’installation des bornes ouvertes au public.

Conçu pour apporter une vision stratégique de l’évolution des besoins, mais également une déclinaison très opérationnelle à un horizon de 2 à 3 ans, le schéma directeur des infrastructures de recharge comprend un diagnostic, un projet de développement et des objectifs chiffrés, un calendrier de mise en œuvre précisant les ressources à mobiliser, et un dispositif de suivi et d’évaluation.

Les textes réglementaires permettant la mise en œuvre des schémas directeurs ont été publiés le 10 mai 2021, 2 décrets (D.2021-5651 & D.2021-5661) et un arrêté, ainsi qu’un guide d’accompagnement destiné aux collectivités et établissements publics qui souhaiteraient réaliser un schéma directeur.

Par ailleurs la réglementation prévoit que : « Lorsque la personne chargée d’élaborer le schéma directeur est également chargée d’élaborer le plan de mobilité défini à l’article L. 1214-2 du code des transports ou le plan climat-air-énergie territorial prévu à l’article L. 229-26 du code de l’environnement, ou réalise un plan climat-air-énergie territorial sans y être tenue, le plan de mobilité ou le volet relatif aux transports du plan climat-air-énergie territorial tiennent lieu de schéma directeur dès lors qu’ils respectent les exigences [prévues]. »

Enfin, la Banque des Territoires pourra cofinancer l’élaboration d’un schéma directeur lorsque celle-ci s’appuie sur un prestataire externe. En 2021, l’aide pourra cofinancer jusqu’à 80 % du montant dans la limite de 30 000 €. La Banque des Territoires propose également un « prêt mezzanine » pour financer le déploiement des infrastructures de recharge ouvertes au public, qui peut atteindre jusqu’à 50 % du besoin total en fonds propres.

Le détail des dispositions sur les installations de recharge des véhicules électriques est accessible sur le site du ministère.

1 « J'aime »

Répondre à l’obligation de mise en place de
"parkings vélos sécurisés"
30 sur la gare de Saint-Nom la Bretèche Forêt de Marly
10 sur la gare Maule

Le décret n° 2021-741 du 8 juin 2021 pris en application de l’article L. 1272-2 du code des transports, relatif au stationnement sécurisé des vélos en gare, pris en application de l’article 53 de la LOM, a été publié le 10/06. Il détermine la liste des gares soumises à obligation d’équipements de stationnements sécurisés pour les vélos, ainsi que du nombre et des caractéristiques de ces équipements.

1 « J'aime »

Habitante d’un village de moins de 500 habitants de la CCGM, je suis dans l’obligation de prendre ma voiture personnelle pour me déplacer, que ce soit pour me rendre sur mon lieu de travail (à 5kms), faire des achats ou me rendre chez des professionnels de santé. Pour aller plus loin, Paris ou en région, il faut encore que je prenne ma voiture pour aller jusqu’à la gare la plus proche (ou la mieux desservie). Mes enfants, lycéens puis étudiants ont eu des difficultés pour se rendre sur leurs lieux d’études et il a fallu renoncer à certains choix à cause du manque de transports vers des établissements scolaires. Je ne parle même pas d’aller rendre visite à des amis ou rejoindre le club de sport: j’ai fait le “taxi” durant plus de 15 ans ! La seule possibilité de liberté pour eux a été de passer le permis (moto puis auto) : cercle vicieux !
Alors, dans un monde idéal avec un PCAET vraiment dédié à la cause des transports et facilitant la vie des habitants de Gally-Mauldre, il faudrait:

  • Créer une intermodalité digne de ce nom (le TAD n’est pas suffisant et ne répond pas à nos besoins en matière d’horaires ou de trajets, c’est pourtant une très bonne idée).
  • Proposer une mutualisation des moyens de déplacements (co-voiturage/RezoPouce/groupes de voisins de quartier/de village) pour réduire l’empreinte carbone de nos déplacements et introduire de la convivialité, du lien entre les personnes.
  • Diminuer nos besoins de déplacements en proposant à proximité commerces, services, loisirs.
  • Créer davantage de connexions avec les gares “utiles” (RER Poissy ou St Germain) ou bien, améliorer la ligne SNCF N qui n’est pas suffisamment fiable pour des déplacements quotidiens et trop chère pour des voyages ponctuels.
1 « J'aime »

Rendre les centres-villes aux piétons afin de désencombrer ceux-ci et sécuriser les déplacements en lançant une politique forte sur les centres-villes, les abords d’écoles et autres points d’engorgement :
zonages, parcs à vélos, sécurisation piétons, limitations de vitesse à 30 km/h., tests de sens uniques,
fermeture de certaines zones à la circulation, mise en place de navettes auprès des équipements les
plus fréquentés et les jours d’affluence (marchés, forums, centres sportifs, etc.).

1 « J'aime »

Exemple de voiture partagée à côté de chez nous, à Neauphle-le-Château (3200 habitants)

La municipalité de Neauphle-le-Château (Yvelines) vient de lancer un nouveau service d’auto-partage. Deux véhicules électriques sont mis à disposition des habitants.
Article dans 78ACTU

Ce serait une excellente idée pour nos communes. Je serai la première à m’en servir et dans mon foyer cela permettrait de vendre la voiture secondaire et de libérer 1 place en centre-ville.
Les financements existent pour ce genre de projets.

Infos du 24/07/21 (Facebook de la mairie) :
Le service d’auto-partage vous attend tout l’été pour vos courses et autres sorties !
👉2 voitures électriques, autonomie d’environ 200 km, boîte automatique
👉A votre disposition sur le parking devant la Mairie
Les tarifs :
✅Adhésion : 15€. Elle vous donne immédiatement le droit à un crédit de 15€ utilisable dès la première réservation (avec un minimum de 1€ par réservation).
✅Forfait 3h : 15€
✅Forfait 5h : 25€
✅Forfait 12h : 50€
✅Parrainage : le parrain et le filleul reçoivent chacun un crédit de 5€ sur leur prochaine réservation.
👉 Comment ça marche ?
1️⃣Inscrivez-vous sur le site de notre partenaire Crew Pop (https://urlz.fr/fLgq) : vous devrez payer votre adhésion pour finaliser votre inscription mais vous recevrez immédiatement votre crédit de 15€ à valoir sur votre prochaine réservation.
2️⃣Choisissez votre créneau de réservation.
3️⃣1h avant la réservation, vous recevrez un mail avec le guide d’utilisation de la voiture (déverrouillage, conduite, état des lieux, etc.).
4️⃣Récupérez votre véhicule et bonne route !
👉Une question sur ce service ? Des remarques ou premiers retours ? Ecrivez-nous à communication@neauphle-le-chateau.com

1 « J'aime »

Voiture partagée, un financement par le département ?!
=> Voir les modalités (quelles communes) et le planning de déploiement

Une promesse électorale lue dans le programme de la liste élue le mois dernier sur le canton d’Aubergenville (L. Richard / P Wincocour Lefèvre).
"Nous déploierons un service innovant de mobilité en milieu rural, reposant sur la mise à disposition pour chaque commune d’un package borne de rechrage + véhicule électrique."


Y’a plus qu’à !

1 « J'aime »

CONTRIBUTIONS de Monsieur Jean-Pierre CASTRIC, qui n’est pas à l’aise avec le tout numérique et qui me demande d’ajouter ses feuillets ici.
Contributions de JP Castric.PDF (556,9 Ko)

Les sujets de réflexions sont pertinents et apparaissent à mon sens dans un ordre de priorité très bien choisi. En corolaire, ce qui est présenté ici comme les atouts du territoire peut apparaitre parfois comme ses faiblesses :

  • la desserte ferroviaire est pour l’heure très “radiale”, c’est à dire orientée Domicile / Paris et non vers des commutations intra-communautaires ou vers d’autres pôles majeurs tels que Mantes la Jolie (les horaires de la ligne N sont dissymétriques) ou Saint Germain en Laye. Même si le RER A et la ligne de la grande ceinture ne sont pas loin. L’offre transport en commun gagnera donc
    1/ à être plus accessible à tous : carte Navigo toutes zones pour tous par exemple.
    2/ à proposer un service également en dehors des besoins de dessertes des zones d’emplois
  • Les modes de déplacements doux sont pour l’heure peu pratiques sur la majeure partie du territoire. Pour ne prendre que l’exemple des personnes sans permis de conduire, un trajet en vélo Domicile / Collège ou Domicile / Lycée de secteur est encore très rarement possible sur une voie cyclable protégée : second axe de travail primordial, même si en ce qui concerne les scolaire, une offre de transport scolaire existe déjà
  • Les pôles d’attractivité du territoire ou en zone limitrophe sont autant de source induite d’émissions de gaz à effet de serre , de part notre dépendance à l’auto (confer premier point). Etant bien identifiés, il serait vertueux d’en réduire notre besoin à y accéder en voiture, seul ou uniquement avec un passager à bord
1 « J'aime »

Je vous invite à parcourir les deux documents très bien fait rédigés par le CEREMA

  • La mobilité dans les territoires peu denses : lien ici
  • Le plan de mobilité simplifié - Planifier les déplacements dans un territoire rural ou une ville moyenne
    lien ici
    Je ne connais pas de lien vers leur version numérique, mais en obtenir une version papier est gratuite une fois le compte CEREMA créé
2 « J'aime »

Compte-rendu de la soirée MOBILITES et DEPLACEMENTS organisée par l’association La Vitrine du Développement Durable le 16 sept 2021. Salle Dumay à Feucherolles
Merci aux 24 participants pour leur participation et leur relecture du CR.
CR Tables rondes MOBILITES 16 sept 2021 OK.docx (330,8 Ko)

AJOUTS EFFECTUES POUR LE COMPTE DE
M. jean-pierre CASTRIC qui le demande à LVDD par mail le 30/09/2021 :

J’étais dans la commission Transports en commun et je m’aperçois qu’une de mande essentielle n’a pas été reportée :

Aujourd’hui il y a des cartes ‘Mobilis’ à la journée qui dépend de la Zone de 8 € Zones 1 & 2 à 18 € pour zones 1à 5 comme nous. La demande qu’elle soit dézonée comme toutes les cartes Navigo hebdomadaires, mensuelles et annuelles, même prix pour toutes les zones. Ce qui ferait pour nous un billet de 8 € (ou 10) qui nous permettrait de voyager à Paris et partout en Ile de France toute une journée. Solution simple et économique qui assurément convaincrait beaucoup de voyageurs occasionnels qui ont peur de la complexité et du coût des billets à prendre les transports plutôt que la voiture. Au final cela ferait plus de recettes. C’est fondamental pour faire bouger les habitudes.

Il faudrait donc que vous rajoutiez cette demande :

  • une carte Navigo “un jour” dézonée.**

Voies réservées

  • Il faudrait aussi modifier la formulation : une voie réservée sur l’A13 comme sur l’A12 et l’A14**

Merci d’apporter ces correctifs

Bien cordialement,

Jean-Pierre Castric

Un point qui me surprend toujours est le retard par rapport à d’autres pays de l’UE concernant la présence de détecteurs de véhicules dans la gestion des feux de circulation - par exemple sur la D307 à proximité du Collège Jean Monnet de Feucherolles. Des gains importants d’émissions de CO2 sont possibles, sans parler des temps d’attente et la baisse du bruit au redémarrage.